Nous voulons te remercier une fois encore d’avoir cheminé à nos côtés. Nous ne sommes pas venus sonner à ta porte pour te demander d’être un ambassadeur de notre site, un porte parole. Nous sommes venus rencontrer un homme remarquable qui traversait avec tant de courage, de dignité, de pudeur, cette terrible épreuve de la maladie. Lui demander comment le cancer avait changé son regard sur lui, les autres, sa vie et la vie.

Tu nous as offert ces entretiens d’une grande force car bouleversants d’authenticité. L’heure n’était plus au jeu, à l’apparence mais au vrai. Dire haut et fort qu’on pouvait, aussi incroyable soit-il, être heureux, même plus heureux encore, avec la maladie. Envoyer aux malades cet immense message de vie, cet encouragement à aller au devant de soi et des autres, apprendre à mieux aimer et partager, déguster chaque instant, en toute conscience. Nous partagions cette « philosophie » de la maladie.

Si bien que tu as souhaité poursuivre la route avec nous, pour mener un ultime combat. Ce titre « Nous irons tous à l’hôpital » était ton idée. Ensemble, nous avons travaillé pour lui donner corps. A travers ces vidéos, tu pointes le manque de moyens dans les hôpitaux pour traiter des malades du cancer de plus en plus nombreux. Tu as crié toute la souffrance de ces inconnus. Tout en disant à quel point tu étais un privilégié. Et que justement, parce que tu étais privilégié, tu te devais de témoigner pour tous les silencieux.

C’était si fort que les médias ont tendu leurs micros. Nous avons vu ta fatigue abyssale s’effacer le temps d’un plateau télé ou d’une interview. Parce que tu étais dans le juste. Et non parce que cela aurait pu flatter ton ego car lui, l’ego, avait tiré sa révérence de longue date pour laisser la place à l’altruisme, la générosité, l’écoute, le partage.

Nous nous sommes reconnus, toi et nous, dans ce combat que nous voulons porter pour améliorer le sort de tous ces hommes et femmes qui souffrent de cette dure pathologie. Ce site a été créé pour cela, avant même que nous nous rencontrions : affirmer que l’on peut rester dans la vie même affaibli, briser le tabou du cancer –tu fus le premier à le faire en levant médiatiquement le voile sur ta souffrance -, ouvrir les portes d’une « maison » pour rompre l’isolement des malades et de leurs proches, amener chacun à prendre son parcours de soins en main –« accepter sans se résigner » » comme tu le dis si bien- tout en gardant l’esprit critique (expérimenter sans jamais lâcher son traitement), pointer la précarité financière et sociale des malades, cette double peine insupportable, interpeller les pouvoirs publics pour que les médecins dont tu as toujours salué le travail magnifique puissent avoir les moyens de nous soigner, nous les malades.

Ce combat est notre, il se poursuivra sans relâche. En ton nom et au nom de tous ceux qui pensent essentiel d’aider son prochain à mieux traverser l’épreuve douloureuse du cancer.

Avec notre infinie reconnaissance et mon indéfectible amitié.

 

Anne-Laurence Fitère, l’équipe de La maison du cancer.com, et tous les fidèles du site

 

Retrouvez les interventions de Bernard Giraudeau:

- Accepter la maladie sans se résigner

- J'ai appris à écouter

- Gardez un esprit critique

 

Retrouvez notre émission "On ira tous à l'hôpital"

 

 

 

Commentaires : (113)

Portrait de christelle steux

Nous ne pouvons pas oublier 1 an après...

A travers ce poème que j'ai écrit après cette triste nouvelle, un hommage en partage, où tout est dit ou presque... :

"Toi le séduisant "marin à l'encre"
qui croquait la vie à pleines dents
Tu fus décimé en peu de temps
Rien ne sera jamais comme avant

L'homme populaire des "hommes à terre"
cherchant le bonheur, toi baroudeur
Tu suivis "les caprices d'un fleuve"
poursuivant cette route neuve

Tu berças ma jeunesse
en jouant dans "la boum"
Je fuyais la tristesse
le coeur faisant boum boum

Mais tu fus volage
en termes d'amantes
"Les femmes de nage"
Quelles histoires piquantes !!

Regarde "Cher amour"
maintenant tu cours
à travers les champs
sans "la reine blanche"

Repos mérité
après ce combat
ce crabe invité
que tu repoussas

Oui tu nous manqueras
Intrépide guerrier
Oui tu nous manqueras
Nomade aux yeux bleutés"

Signé Melek

Portrait de othon

Cher Bernard
j'ai adoré votre livre "Cher amour", avec toute votre sensiblité sur les voyages le théâtre, l'amour... et la maladie. Premier livre des nombreux que j'ai lus pendant mes 6 mois de soins, il sera un des plus marquants.Et c'est par vous que j'ai découvert ce site qui m'a aussi beaucoup aidé.
Merci

Portrait de Philippe COSTES

A toi l'Artiste au grand coeur qui est parti rejoindre tous ces Anonymes que ce crabe a pris dans ses pinces je te dédie ce texte que nous a écrit notre Ange Jérôme (16 ans) avant de larguer les amarres et de naviguer non pas sur les vagues mais sur les nuages son nouvel univers désormais :

« Nous naviguions auparavant en équipe sur ce grand bateau nommé " La Belle Vie ", nous sommes désormais des navigateurs solitaires voguant sur cette mer " Morte".

De ce voyage sans étape, que de vagues à l'âme nous heurtent et font tanguer ce bateau peu propice désormais aux longues distances.

Les écueils sont nombreux et l'on ne sait par quel miracle on évite le naufrage.

Parfois des rochers se dressent, une envie de mettre la barre droit devant, sur ces obstacles menaçants et plonger dans les abîmes de la mer.

Entendre une dernière fois la corne de brume et finir cette aventure sans aucune amertume.

Retrouver les sirènes qui des profondeurs viendront nous prendre la main, pour nous amener vers un autre destin.

L'eau nous purifiera, le sel nous conservera et le ciel nous accueillera »
Philippe le papa de Jérôme un Ange désormais ( http://santeusagers.over-blog.com )

Portrait de dubois c

Bonjour
je suis triste du départ de Bernard Giraudeau,j'ai admiré cet homme sous toutes ses facettes et le plus beau a été son soutien dans cette maladie.j'ai appris en avril 2010 que j'avais un cancer du colon..surprise car aucun symptôme.. suite à l'opération je suis actuellement en chimio pour 6 mois....et pour moi c'est une aventure qui permet d'aller à l'essentiel...c'est à dire soi.
la maison du cancer me permet d'avoir un soutien et des infos que l'on ne trouve pas ailleurs...
Merci Monsieur Giraudeau pour votre soutien et d'avoir donner le plus beau des messages L'AMOUR DE LA VIE
Salut à ce grand homme

Portrait de ghada

Il y a quelques mois j'ai decouvert ce site grace a ce grand Monsieur qui m'a redonne courage lors d'une emission televisee et aujourd'hui je me sens un peu 'trahie' parce qu'il n'est plus la pour etre le porte parole de toutes ces personnes qui souffrent des memes souffrances que lui.
Je voudrais toute fois lui dire merci et combien j'etais heureuse de decouvrir a travers son temoignage l'homme et non plus l'acteur.
merci d'avoir ete ce que nous sommes

Portrait de SIMON

dimanche 1er août 2010
le décès de Bernard Giraudeau nous laisse seuls et désemparés mais il a montré le chemin à suivre pour les années à venir. Les malades doivent continuer à vivre avec la maladie et ne plus la subir, pour cela les médecins doivent aussi apprendre à gérer cette maladie en respectant les personnes atteintes et les proches. J'ai perdu mon papa il y a 9 ans de cette même maladie et le corps médical s'est montré incapable de nous répondre et surtout d'admettre l'évidence : leur incompétence dans le dialogue face-à-face et leur impuissance face à la mort annoncée du malade, malgré tous les remèdes et la technologie, et leur arrogance face aux proches qui posent des questions simples (trop de mots compliqués)
depuis, je suis méfiante vis-à-vis de la médecine en hôpital où nous sommes une maladie, des statistiques et surtout un coût pour la société ! pas une personne humaine qui peut comprendre quand on lui explique la situation clairement ! les médecins ont du travail en psychologie à effectuer pour être sur la même longueur d'onde avec les malades.
Maintenant, qui va reprendre le flambeau laissé par Bernard Giraudeau ? une personnalité qui saura trouver les mots justes, être le porte-parole de tous ces malades ? Qui aura le courage de s'engager, de parler haut et fort pour secouer et réveiller les ministres ?
Bernard, repose en paix et voyage en toute liberté sans les contraintes de la maladie. Mais, de temps en temps, lors d'une escale, envoie-nous des signes pour nous raconter comment c'est là-haut ! Merci pour tout ce que vous nous avez offert et nous garderons le souvenir d'un comédien qui a beaucoup donné pour améliorer notre vie, public et malades associés.
Merci pour tout !

Portrait de soleil 08

Je suis triste,très triste évidemment .Mais je suis heureuse
d'avoir fait votre connaissance par vos écrits, vos témoignages.
Vous m'avez apaisée(j'ai"osé" laisser des témoignages d'éspérance sur ce site ).
MERCI !.

Soleil08

Portrait de vareiro

Un grand merci à Bernard pour tout ce qu'il a fait pour nous .
Je suis très respectueux de son courage et de sa générosité .Ayant ,moi-même vaincu un mélanome malin clark 4 il y a une vingtaine d'années , je suis heureux de vivre malgré tous les aléas.
A cette époque le cancer était considéré comme la "peste" et peu de gens osaient vous serrer la main.Grâce à des personnes publiques comme Bernard et autres , les mentalités changent et évoluent . Le cancer , IL FAUT EN PARLER . J'ai mis une dizaine d'années à pouvoir en parler autour de moi . Ma famille n'était pas préparée et les amis non plus .
Aujourd'hui je dis à tous , il faut y croire et le mental est le plus important , il faut se battre .
Bon courage à vous qui souffrez en ce moment .
Je vous embrasse.

Portrait de laurence couture

je venais de passer quelques jours de vacances avec mes enfants de 3 et 6 ans et mon mari, à mon retour, j'ai lu dans un magazine le nouvelle du décès de Bernard Giraudeau, et j'ai pleuré, de tristesse, de peur aussi. C'est la première fois que je pleure la mort d'un artiste.J'ai 37 ans. J'ai appris l'arrivée de mon cancer le 4 mars 2010( cancer de la jeune femme non fumeuse, avec métastases au foie, au cerveau et dans os), dure épreuve pour mes jeunes enfants, de plus, le médecin qui m'a annoncé cette nouvelle me donnait seulement quelques mois à vivre. mais, j'ai décidé de me battre, et Monsieur Giraudeau dans ce site, et dans l'émission de Mireille Dumas a su me donner de la force, il a été un point de départ pour mon combat, de même que le docteur servan schreiber. Il a des paroles que j'ai écouté en boucle, il m'a donné une certaine philosophie pour lutter, je me retrouvais dans ses paroles. J'admirai déjà l'artiste, j'admirai encore plus la personne qu'il était devenu!!!! L'annonce de sa mort m'a fait peur car je me suis sentie vide, en manque de quelqu'un qui m'a donné ce courage, qui va le faire maintenant?????? Ensuite, je me suis raisonnée, et je ne vais pas arrêter ce combat et je crois que j'ai encore plus de force, je voudrais tellement prouver que les traitements et la psychologie, cette façon de penser en tant que malade peuvent nous faire vivre encore très longtemps. En tout cas, je pense maintenant à tous ses proches. Et je vous dit merci M Giraudeau, je vais continuer à penser à toutes vos paroles.

Portrait de mandoline

Il ne faut plus pleurer parce qu'il N'EST PLUS
Il faut sourire parce qu'il A ETE....

Portrait de Anna

Bravo pour tout ce que vous avez fait, pour tout ce que vous continuez de faire et toute l'énergie déployée pour y parvenir. Bernard n'est malheureuseement plus là pour être à vos côtés, mais gardez tout votre admirable courage !

Prenez soin de vous...quand même. Anne

Portrait de coco66

je suis très touchée par la disparition de Bernard, j'ai apprécié l'acteur et l'homme nous a donné une belle leçon de courage.il a permis de faire tomber le tabou du mot cancer.
j'ai été frappée par le cancer en 1987 à 21 ans (leucémie aigue promyélocytaire LAM3) que j'ai vaincue malgré un très mauvais pronostic. en 1992, j'ai perdu mon cher papa d'un cancer du rein.
il ne faut pas oublié que malgré les années, on garde des séquélles même après 22 ans( j'ai une hépatite C chronique dont le traitement a échoué). à l'époque le suivi psy était inexistant. j'ai été soutenue par mes parents mais les amis ont tendance à prendre le large et même maintenant j'ai du mal à en parler (c'est du passé me dit-on).l'après cancer n'est pas simple, difficile de reprendre une vie sociale, affective et professionnelle, je passe de RMI en COTOREP. je suis suivi pour une dépression chronique et je m'en sens souvent coupable
sachant que beaucoup de malades ne s'en sortent pas.
heureusement j'ai la foi et cela m'aide à vivre.
je renouvelle mon soutien à la famille de Bernard Giraudeau
et lui souhaite bon courage dans son travail de deuil. mes sincères condoléances surtout à Sara, les liens père-fille sont souvent très fort.

Portrait de claude38

Mon épouse s'est mise à pleurer en apprenant la nouvelle,mon silence l'a impressionné mais il voulait dire beaucoup.L'acteur qu'il était venir parler de son cancer avec tant de classe,d'exactitude,de maitrise etc..sur ce site en faisait un temps d'écoute précieux pour nous tous partageant cette maladie.Mais aujourd'hui le "prophète",le"guide",le"professeur"est parti nous laissant seul à notre combat mais pour sa mémoire on se battras en reconnaissance de tout ce dont il nous a apporté de courage et comme lui si ma guérison me le permet j'irais rejoindre mon association pour les enfants malades.
Merci Bernard

claude

Portrait de Colette LATARGEZ

J'ai appris la mort de Bernard Giraudeau samedi matin RTL a interrompu son émission pour annoncer cette triste nouvelle , je me suis mise à trembler avoir la "chair de poule" comme on dit je suis très triste depuis je lis et relis tous les articles le concernant j'ai revu 2 films et l'émission de Mireille Dumas où il parlait si juste de cette maladie le cancer que j'ai moi même depuis le 2 janvier 2009(cancer du sein droit) Merci Bernard pour votre aide sur ce site Sincères condoléances à ses 2 enfants et leur maman Annie que j'aime beaucoup comme artiste ,ainsi qu'à sa dernière compagne Thora

Portrait de lucille0284

Une étoile a quitté notre ciel ce samedi matin. Du plus loin que je me souvienne Bernard Giraudeau m'accompagnée au travers de ses films de ses pièces de théatre, de son écriture.Alors que j'étais plongée dans son dernier ouvrage ce départ m'a anéantie comme le cancer qui a boulversé ma vie en 2007 .En une semaine je suis passée du monde des vivants à celui des ombres.Voici 3 ans et demi que je livre cette bataille.Vais -je vraiment en sortir c'est la question que je pose.En entendant les mots de cet homme je me suis dit que je ne pouvais pas renoncer .Avancer pas à pas ,se relever quand la chute est rude .Difficile mais pas impossible pourtant l'entourage est un peu absent .Là aussi on s'y fait.Merci Bernard pour ces mots, ce courage cette foi inébranlable dans la vie.La maladie a eu raison de votre corps mais votre message lui est bien vivant.Quand je vacille il m'aide à reprendre la route .Merci pour tout ,pour votre charme pour votre talent, pour cette belle personne que vous nous avez montré.A vos proches toutes mes pensées . Soyez heureux dans votre nouvel espace sans souffrances.

Portrait de Lau - Paris -

Ma maman, Doris, a eu un cancer du sein dont elle a guéri.

Comme Monsieur Giraudeau a incarné un espoir immense pour elle et pour des millons de gens, elle souhaite lui rendre hommage sur votre site, qui a le mérite d'exister désormais.

Les paroles apaisantes qu'il a tenues ne s'effaceront jamais.

Paix à sa belle âme d'Artiste !

Doris ( et Laurence )

Portrait de elyne

le 01/09/08 mon frère décédait, après 6 mois de lutte, d'une leucemie aigue. Durant toute sa maladie, il a diffusé autour de lui amour, humour, tendresse, force et énergie. Il nous a préparés à son départ, et nous étions avec lui pour son grand voyage, sa femme ses fils ses soeurs et beau-freres
le 26/03/10, ma soeur est partie. Un cancer du rein méthastasé au foie et un cancer du colon, diagnostiqués en octobre 2008, ont eu rapidement raison d'elle. Contrairement à mon frère elle était dans le refus de tout et de presque tous, surement traumatisée par ce que nous venions de vivre avec notre frère. Parfois, je tombais sur une emission avec Bernard GIRAUDEAU et son propos correspondait à ce que j'aurais aimé dire à ma soeur. Alors je me servais de son message pour communiquer avec elle. Sans grand résultat, je dois le reconnaitre. J'ai juste réussi à lui dire que je l'aimais deux jours avant sa mort.
L'impuissance de l'entourage à aider, à soulager, être témoin de la souffrance morale, physique et psychique de ceux que l'on aime est difficilement acceptable. Il n'y a pas de mots, seulement une présence... si elle est acceptée.
Vendredi, je ferai brûler des bougies pour mon frère, ma soeur et ceux qui comme eux sont partis, pour tous ceux qui vivent avec cette maladie, et pour tous ceux qui accompagnent des êtres en souffrance.
Je pense à vous tous.

Elyne

Portrait de Bienvenue au club

Je ne suis absolument pas people mais en apprenant le départ de M. Giraudeau, j'ai pleuré pour la première fois depuis l'annonce de mon cancer. Il m'a tellement aidée par son beau sourire, sa gentillesse, son optimisme ! Il m'a soutenue, inspirée, poussée de l'avant, donné l'espoir. Quelle belle âme que cet homme... merci et encore merci. Soyez en paix et heureux là où vous êtes.

Portrait de lorelei

Merci Bernard pour ton humilité, tes paroles justes, sans ambages.
Bravo pour ta sincérité, ton "non-tabou" sur le cancer, tu as dominé ta vie, ça c'est chapeau !
Ta soif d'aventures et ton amour de la vie seront modèles.

Salut Ber et à plus...

Portrait de Libellule

Petit message pour Paburtel aussi. Quand j'ai été malade, j'ai bien senti qu'en dehors du fait de ne pas me sentir soutenue, chacun attendait de moi que je le remonte moralement. Comme pour le tranquilliser par rapport à son propre parcours, où il connaîtra, comme disait Bernard Giraudeau, l'hôpital, auquel le renvoyait mon présent. Je trouve que c'est rude et un tel non sens. Pourquoi cette peur de l'Autre, ce gouffre qui sépare le malade et les autres. Pourquoi n'a-t-on pas les mots, les gestes qu'il faut. Pourquoi vouloir donner autre chose que de la présence car quelquefois ce serait déjà pas mal.
Bien à vous tous.
Libellule

Portrait de paburtel

j'ai un cancer de la prostate qui a évolué récemment et j'ai maintenant des métastases dans les os.
J'en suis à ma deuxième séance de chimio (six prévues toutes les trois semaines)
Mais suivant votre exemple, Bernard, dans cette nouvelle épreuve je trouve la vie encore plus belle maintenant et je profite à plein de tous les petits et grands bonheurs : l'amour des miens, ma femme, mes enfants, mes petits enfants - les ami(es), la beauté des massifs de fleurs.
Au parc Monceau tout proche, les jeux des enfants, le sourire de leurs jolies mamans
Un message pour tous ceux parents, amis qui me téléphonent pour prendre des nouvelles par pitié ne soyez pas lugubre car moi je ne suis pas déprimé et je ne voudrais quand même pas à avoir à vous remonter le moral.
Vive la vie et mes pensées pour tous les proches de Bernard.

Portrait de chedelili

Trés peinée par la mort de Mr Giraudeau,n'ait pas d'autres moyens pour transmettre à tous ses proches mes plus sincéres condoléances ,quand j'ai perdu mon pére en Février 2000 d'une leucemie tous les témoignages que j'ai reçu m'ont aidé à avancer!J'avais 31 ans quand mon pére s'est endormi un samedi soir seul vers 20h00!
Ses 2 enfants sont encore plus jeunes et j'y pense beaucoup...espère qu'ils retrouveront leurs sourires dans quelques mois quelques années....10 ans que mon pére est à mes côtés tous les jours,regrette juste de n'avoir pû lui parler davantage,contente que Mr Giraudeau ait pû communiquer,se confier autant à ses enfants,à tous ses proches,c'est tellement important pour grandir..et merci à toutes les personnes qui l'ont entouré d'amour et de tendresse(proches et personnel soignant)........QUE VOS CENDRES reposent en paix dans cette mer où montagne que vous aimiez tant...je continuerai de penser à vous avec vos livres,où le théatre...Courage à votre famille

Portrait de claudecognard

Que dire de plus ? Mon admiration pour Bernard Giraudeau, je l'ai déjà fait, alors je vais dire mon admiration pour ceux et celles qui témoignent ici sur ce site, pour leur courage et leur combativité... CLAUDE

Portrait de Nono

Merci pour le temoinage DE BERNARD GIRAUDEAU et j'ai de la peine mes sincères condolèances a la famille .J'ai un cancer du sein j'ai eté opèrée à CAEN LE PERSONNEL EST TRés gentil
elles ou ils ont beaucoup de mérite.J'ai eu une chimio puis des rayons 24 au total mon traitement fini vendredi . j'espére reprendre mon travail dans de bonne condition car je m'ennuie IL FAUT GARDER LE MORAL POUR SES ENFANTS ET SON MARI ET SES AMIS.JE voudrais dire aux malades du cancer toute mon affection et je prie tous les jours pour leur guèrison car je suis trés sensible aux autres.SUR LE CHEMIN DE NOTRE VIE IL Y DES OBSTACLES A FRANCHIRE .NOUS TOUS CONFRONTÉS AU CANCER NOUS MARCHONS MAIN DANS LA MAIN POUR VAINCRE CE FLÉAU AVEC HUMILITÉ.AU REVOIR A TOUS GROS BISOUS.

Portrait de Medith

Quel départ.... comme vous l'aviez souhaité... en douceur, mais dans la dignité la plus grande....
J'ose espérer que mon père qui va partir dans les jours qui viennent de ce crabe qui le bouffe soit dans le même esprit que vous; çà je n'en suis pas sûre du tout, hélas..... de grosses larmes ont coulés à l'annonce de votre départ mais sans un mot..... Dur, très dur.
Bravo Mr Giraudeau pour tout ce que vous avez apporté aux malades et à leur famille. Aujourd'hui, je me sens un peu orpheline, en sachant que comme vos enfants dans quelques jours ce sera mon tour....même si je n'ai pas leur âge.....
Bon vent, Bernard,reposez en paix au milieu des étoiles et merci pour tout.
Je pense à vos enfants, à Annie et à votre compagne à qui je souhaite beaucoup de courage.

Portrait de fluche

Salut l’artiste.
Tu nous laisses l’œil humide et le cœur serré.
A bientôt de l’autre coté...

J-Y

Portrait de oberlinger

j'ai eu la chance de rencontré Bérnard au philippines lors
d' un tournage d'un film sur la carrierre milliterre du
géneral LECLERC.
L'histoire se derroule au VIEN NAM mais le film est tourner au philippines.
Quel monsieur ce Bérnard aucune prétention un homme extraordinnaire,simple,on s'achons que devant moi j'avais
un homme d'un talon super.
Bérnard je te remercie de m avoir donner le courrage de affronter cette maladie.

MERCI
BEAUCOUP

GéRALD OBERLINGER

Portrait de MzelleJeanne

"Je ne reviendrai jamais du voyage de la maladie, je ne reviendrai jamais vers la vie d'avant. Jamais. La maladie est un voyage dont on ne revient pas : soit c'est la mort, soit c'est une autre vie qui commence."

Cette phrase magnifique est mon fil rouge, comme l'étaient vos témoignages et votre présence chaleureuse. Vous m'avez donné du courage et aussi beaucoup de sérénité dans le combat. J'ai eu beaucoup de peine en apprenant votre voyage. Vous nous manquez beaucoup. Merci pour tout, du fond du coeur.

Portrait de -_Sophie_-

J'ai beaucoup de peine, je pense à votre famille et à vos proches. J'espère que vous avez eu le temps de progresser sur le chemin de cette connaissance de vous-même, à laquelle vous sembliez si attaché. Où que vous soyez, j'espère que vous y êtes en paix. Je suis très touchée.

Portrait de Chantou

J'ai un immense chagrin parce qu'un homme "bien" est mort. Je trouvais qu'il donnait beaucoup de dignité dans ses propos en parlant de nous, de notre maladie, de nos demains. Il était dans le partage notre bel Ambassadeur et je pense que nous devons toutes et tous prendre la relève.

Portrait de NATH

BERNARD, EMBRASSEZ MA MAMAN LA-HAUT. ELLE ETAIT COMME VOUS, UNE PERSONNE ADMIRABLE.

Portrait de Capsicum

Il est des nouvelles qui bien que vous vous y attendiez vous rendent orpheline.
Comédien, réalisateur, voyageur, auteur, sportif, un rien philosophe. Oui, l'homme était tout ça à la fois, mais plus qu'un touche à tout, il était un homme complexe.

De l'âge de 6 ans à mes 33 ans,je n'ai cessé de suivre du coin de l'œil l'homme libre, fascinée par ses aspirations et ses fêlures qui me parlaient tant. Sans le savoir son cheminement de vie a apporté des réponses à mes questionnements.

Les films, L'Autre, Les Caprices d'un Fleuve, Une affaire de gout, etc, sa passion pour La Jeanne, les Raids sportifs comme le Gauloise, etc, ses docu, Mon ami chilien, Esquisses Philippines, etc, et enfin ses livres du Marin à l'Ancre à Cher Amour sont autant de pierres qui m'ont fait grandir.
Son combat a confirmé en moi le bienfait des médecines alternatives et porté la réflexion de vivre en conscience. J'ai découvert la méditation.

Un mentor s'en est allé ...

Merci pour ce que tu as apporté à tous. Une énorme pensée pour Gael et Sara, pour Tohra aussi et pour ton entourage si présent, si proche. Tu as su les préparer.

Voici quelques articles consacrés à Bernard Giraudeau et ses écrits : http://laoujetemmenerai.free.fr/?tag=bernard-giraudeau

Portrait de envol06

Toi,le ruffian qui croquait la vie, éternel voyageur, marin perdu voguant sur les caprices d'un fleuve, te voilà parti , encore.

Toi, l'acteur,le libertin aux liaisons dangereuses, mais fidèle pour l'honneur de dieu, tu viens de quitter la scène.

Toi le marin à l'ancre, celle qui bleuit les doigts des dames de nage, tu as posé ta plume .

Mais je ne suis pas triste, non, car ce dernier voyage te conduiras apaisé désormais, vers ce cher amour que tu as tant cherché.

Portrait de catauger

j'ai vu la rediffusion de l'émission de Mireille DUMAS hier soir (avril 2010) je voulais juste rendre hommage à mr Giraudeau ;un grand monsieur ,un exemple de courage pour nous tous ;un homme digne enfin je suis bien triste pour ses proches ; reposez en paix , vous resterez dans nos coeursà, JAMAIS...

A 4 ans de rémission d'un cancer appelé Lymphome Hodgkinien , je me reconstruis ...
http://madameraspaille.skyblog.com
http://et-si-tu-n-existais-pas.overblog.com

Portrait de MARCHAND

C'est avec une vive émotion et une profonde tristesse que j'apprends Cher Bernard votre départ pour un nouveau voyage qui n'est pas "l'ultime" mais la suite de votre vie....

Merci pour votre engagement et votre force de témoignage face au cancer !

Ce crabe qui a frappé à plusieurs reprises ma famille, mais grâce à vous et aux bénévoles de la maison du cancer c'est plus simple de parler, de témoigner.

Une pensée affectueuse pour vos enfants Gaël et Sarah et vos proches.

Ce soir quand je regarderai le ciel, je sais que votre étoile brillera plus fort que les autres et elle ne s'eteindra jamais !

MERCI BERNARD

Portrait de pat38000

Bernard tu es parti, la maison est bien vide sans ta présence, mais le combat continue pour les malades, les familles, les amis(es).Les volets ne seront pas clos et la lumière douce de cette nuit étoilée veille sur les espoirs, repose en paix....

pat

Portrait de KtyC

Bernard,
Permet moi de te tutoyer ! je te connais depuis si longtemps !
Tu viens de nous quitter et déjà tu nous manques. Tu étais un ami, presque de la famille.
Bien sûr tes yeux bleus m'ont fait craquer quand j'étais adolescente... et encore aujourd'hui... ils ne me laissent pas indifférente !
Peu à peu j'ai découvert l'homme sous l'acteur ! et j'ai aimé ce que je découvrais.
Quand j'ai appris ta maladie, j'ai été triste. C'était tellement injuste.
Ton courage face à l'adversité m'a aidé à faire front lorsque le crabe a emporté ma mère il y a 4 ans (cancer de l'estomac découvert en phase terminale),
et quand j'ai dû moi aussi l'affronter il y a 3 ans (cancer du sein, mastectomie, chimio).
Alors je te souhaite bon vent et belle mer pour ce dernier voyage !
Je pense à tes enfants, à ta compagne, à Anny Duperey et à nous tous et toutes que tu laisses un peu orphelins
aujourdhui.
Mais je sais que tu continueras à nous faire rêver, voyager à travers tes films, tes livres et a nous donner du courage et de l'espoir

Portrait de halize

beaucoup de tristesse en apprenant dans le train la mort de Bernard Giraudeau.
Merci à vous pour tout ce que vous avez fait sur ce site et sur d'autres.
Merci pour votre partage
Merci d'avoir été là avec nous et de dire ce que nous ne savons pas si bien dire.

Je vous souhaite bon voyage
sincères condoléances à votre famille

Portrait de Joce30

Je ne vous dis pas adieu Monsieur GIRAUDEAU mais au revoir, je sais que vous n'êtes pas loin, juste de l'autre côté du chemin.

Pour moi le cancer c'est tout nouveau opération en novembre 2009 (cancer infiltant du sein gauche), chimio terminée le 20 avril 2010 et radiothérapie terminée ce 15 juillet et des témoignages tels que celui-ci on se dit que l'on est pas seul et en suivant un parcours hospitalier comme celui que j'ai suivi on prend de bonnes leçons de vie.

Et comme dirait quelqu'un que je connais cette p----n de vie ce qu'elle est bonne à vivre!!!!!

Portrait de guerreiro

UNE GRANDE PERTE POUR LA FAMILLE...LES AMIS...LES COMEDIENS...NOUS LES SES ADMIRATEURS !
JE SUIS TRES ATTRISTEE PAR CE DEPART SI TOT !
JE VOUDRAIS LUI TEMOIGNER TOUTE MON ADMIRATION POUR SON COURAGE..ET CE QU'IL A APPORTE A TOUS LES MALADES...
CHAPEAU MR GIRAUDEAU...
GRAND ARTISTE...ET GRAND DANS LA MALADIE..
J'AI REGARDE LA PROGRAMMATION DE DIMANCHE SOIR...ET ENSUITE MIREILLE DUMAS....QUEL HOMME...

Portrait de Myriam89

Bernard,

Vous nous avez fait rêver dans vos rôles, vous nous avez fait espérer dans votre lutte, aujourd'hui, reposer en paix.

Le mot Cancer est toujours un tabou pour beaucoup, peu être que grâce à vous...

Merci.

Portrait de NERINES

J'aime énormément cette phrase :

Ne pleurons pas de l'avoir perdu......
Réjouissons nous de l'avoir connu.

Enorme pensée à votre famille.

Vous allez nous manquer très fortement.

Au revoir Monsieur.......

Portrait de Starlette

C'est avec une grande tristesse que j'ai appris la mort de Mr Bernard Giraudeau par la radio, lui qui se battait avec acharnement contre cette satanée maladie, avec force et courage.
Mais malheureusement le cancer a encore gagné!
J'ai découvert se site aujourd'hui et je m'en veux de ne pas l'avoir connu avant.
Moi aussi je me bats, celà fais 10 ans également, je suis toujours sous chimio,je travaille, j'ai la pèche comme on dit, et je vais continuer à l'avoir pour vous et tous les autres...
J'essaie d'avoir une alimentation saine et une bonne hygiene de vie et d'y "croire à la vie".
Je vais prier pour vous car je crois en une autre vie, vous nous avez quittés trop tôt malheureusement.
Merci pour vos messages, conseils et tous vos films, vous êtes si beau, avec des yeux d'un bleu...innoubliable.
Beaucoup de courage, et toute ma tendresse à vos enfants et tous vos proches.

Portrait de Sylvie59560

Bernard Giraudeau n'est plus là mais son combat n'aura pas été vain. Nous sommes tellement nombreux à nous rassembler autour de lui. Pouvait-il imaginer l'impact de son action ? C'est un pionnier et j'espère de tout coeur que la relève sera assurée.
Je découvre ce site par les médias, je signe des deux mains et je diffuse car j'ai eu la grande chance de passer au travers deux fois et votre aide est inestimable pour tous les proches et malades du cancer.
Merci Mesdames et merci Mr. Giraudeau. J'ai suivi votre carrière depuis le début et votre beau visage et vos yeux bleus m'ont toujours fait chavirer. Jusqu'à vos dernières interviews vous avez gardé ce regard franc et clair qui exprimait tant...
J'adresse toutes mes condoléances à ses proches qui ont eu tellement de chance de croiser une aussi belle personne.
Sylvie

Portrait de GINKOFLO

Il y a un peu plus d'un an, j'écrivais une nuit de post chimio, ceci : "Ce soir en zappant à la télévision, je suis tombée sur mon ami Bernard… Giraudeau bien sur.
Il venait faire la promo de son dernier roman « Cher amour ».
J’ai toujours bien aimé cet homme. D’abord l’acteur, séduisant brun aux yeux d’océan.
Moi qui n’ai jamais été fan de qui que ce soit, j’ai eu longtemps l’affiche du film «Les spécialistes » accrochée derrière la porte de ma chambre d’adolescente.
Mais plus, tard, je fus touchée différemment par lui.
Tout d’abord en regardant son film « Les caprices d’un fleuve » et ensuite en lisant « Les dames de nage ».
J’ai aimé son regard sur l’Afrique, j’ai adoré la musique, je partage ses idées sur le colonialisme, le racisme, et autre lâcheté humaine. Julia a souvent été bercée par ma voix chantant Samayoon.
J’avais même essayé de me faire traduire les paroles en wolof par un ami sénégalais.
Et puis, j’ai lu Bernard Giraudeau et j’ai eu le sentiment de voir le reflet de mon âme à travers son écriture.
Je sais que si j’avais été un homme, j’aurais pu avoir cette vie, de voyages, de découvertes et de conquêtes en tout genre, surtout féminin le genre, mais aussi d’expériences border line, limites.
Et maintenant, je l’entends évoquer son cancer et les propos qu’il tient rebondissent sur mes pensées actuelles, moi qui découvre à peine cette contrée morbide qu’est la maladie.
Il y a des gens avec qui on aimerait pouvoir passer un peu de temps, car on sait que la compréhension mutuelle serait une évidence, le respect du vécu singulier de chacun conduirait à des silences plus explicites que de multiples propos, qu’on pourrait juste se poser quelques instants à côté d’un autre étrangement familier, malgré la différence de sexe, d’âge et de parcours, et regarder vers le même endroit.
Et puis, chacun repartirait sur sa route, mais en se sentant un peu moins seul, puisqu’il saurait qu’il existe d’autres âmes de la même couleur."
Mon plus grand regret aujourd'hui c'est de ne pas avoir eu la chance de croiser juste un instant sa route et son regard. Mais, qui sait, peut-être lors d'un autre voyage.
Merci à lui et mes pensées sincères à ses proches.
Florence

"La vie sans l'amour ça n'a pas de sens, la maladie sans l'amour c'est déjà la mort" Bernard Giraudeau

Portrait de Karinette

Une étoile de plus dans le ciel.

Vous avez rejoins mon papa adoré qui nous a quitté l'année dernière de cette saleté de crabe.

Une phrase m'a marqué dans vos nombreux discours :
"La maladie sans l'amour c'est la mort"
Je pense que mon papa pensait exactement la même chose.

Merci pour tous les beaux moments que vous avez donnés aux spectateurs et merci pour votre engagement face à la maladie.

Que votre nouvelle route soit belle et remplie de rencontres bienveillantes.

Portrait de kpucinette

Je découvre ce site et j'y adhère ! POUR LUI! POUR NOUS !

Je ne connaissais Bernard qu'à travers les médias, je l'admirais, ma douleur est grande, c'est la première fois que je pleure (pour de vrai, avec des larmes le long de mes joues)pour "un connu', et pourtant si loin de mes proches, quand j'ai appris la triste nouvelle à la radio !!!
Repose en paix Bernard, condoléances à ta famille qui maintenant auront besoin de soutien !
Mais ce n'est qu'un au revoir ...

Portrait de espoire

un grand Monsieur a rejoins les anges*
ma douleur est grande :il restera dans mon esprit à jamais
repose en paix Bernard

Portrait de nicole

Au revoir Bernard.
Je suis triste de ton départ,a t'entendre parler ,je te croyais invincible tellement tu étais courageux.Le cancer à eu raison de toi,mais tu resteras dans nos cœurs.
Je ne suis pas malade!Ou pas encore!ou je ne le sais pas!
Non!moi je veille sur ma fille;32 ans,maman de 3 enfants et un cancer de la langue...chimio,opération!!! Il nous reste l'espoir qu'elle guérisse,en attente!Toujours en rémission...L'épée de Damoclés sur nos têtes.
J'ai appris auprès de toi pendant tes interviews,dans tes articles ici,tellement de choses.Je sais dire cancer et pas "saloperie de maladie".Je sais en parler,et je n'ai pas peur d'en parler,un peu grâce à toi..
Tellement d'êtres chers sont déjà parti ,emporté par cette maladie.Qu'elle ne devienne pas une fatalité.Malades,il faut croire à la guérison,espérer,vivre .Profitez de la vie pleinement.
La vie c'est l'espoir,et l'espoir est la vie.
Mes sincères condoléances à toute sa famille et à ses proches.
Salut l'artiste.

Portrait de CATCAT 77

comme toutes et tous je n'ai pas de mot pour écrire ce que je ressents. Je pensais que Bernard était invicible tellement il était beau dans son âme et son coeur. Je l'ai découvert en octobre en même temps que ce site et mon cancer du sein. j'ai passé et repassé ces interviews qd jétais mal sous la couette.
Quelle leçon de vie !
vous allez me manquez. Je voudrai reprendre votre combat avec autant de dignité et d'altruisme, il nous faut continuer la route que vous avez tracée. Nous ne devons pas abandonner !
un grand merci du fond du coeur.