Dans le cadre de l’ALD (Allocation Longue Durée), les malades du cancer sont pris en charge à 100%. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Quels sont les soins remboursés et ceux restant à la charge des patients ? Le point avec Cécile Ferretti, assistante sociale à l’Hôtel-Dieu.

Quand et comment la prise en charge à 100% s’applique t-elle ?

Le cancer fait partie des 30 pathologies pour lesquelles l’ALD (Allocation Longue Durée) s’applique. Dès que le diagnostic a été posé, la prise en charge à 100% commence. Si des examens ont déjà été réalisés et que la demande a lieu ultérieurement, le début de la prise en charge correspond, rétroactivement, à la date des examens révélant l’affection.

 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Dans le cadre du respect du parcours de soins, c’est le médecin traitant qui se charge de remplir le formulaire et de le renvoyer auprès de la caisse d’assurance maladie. Si le diagnostic a été posé à l’hôpital, le médecin hospitalier peut faire la demande d’ALD. « Ce dispositif permet aux patients n’ayant pas de médecin référent de bénéficier d’une prise en charge à 100% pour une durée de six mois. Passé ce délai, le patient devra choisir un médecin traitant pour qu’il en fasse la demande », souligne Cécile Ferretti.

 

La prise en charge a t-elle une durée limitée ?

En principe, l’attestation est valable pour deux ou trois ans. Au terme de cette date fixée sur l’imprimé, c’est au patient de demander le renouvellement de l’ALD auprès de son médecin. « Si vous souffrez d’une ou plusieurs autres pathologies chroniques (diabète, hypertension, par exemple), vous devrez déposer un dossier pour chaque pathologie , précise l’assistante sociale ».

 

En cas d’hospitalisation, que prend en charge l’ALD ?

L’ALD prend en charge les traitements et les soins directement en rapport avec l’affection. Concrètement, dans le cadre d’une hospitalisation, l’ALD permet au patient d’être entièrement remboursé sur les soins, les examens et les traitements et d’être exonéré du ticket modérateur. Attention : même si la plupart des mutuelles le remboursent, le forfait hospitalier journalier reste à la charge du patient.

 

Quelles différences entre visites à l’hôpital et en libéral ?

A l’hôpital, les consultations sont remboursées à 100% mais les dépassements d’honoraires, qui peuvent être libres et très variables selon le praticien et l’établissement de soins, ne le sont pas.

Les soins de supports (diététicien(ne), psychologue…) sont remboursés si les consultations ont lieu à l’hôpital mais pas en cabinet libéral.

 

Quels soins sont remboursés dans le cadre de l’ALD ?

Les soins paramédicaux comme la kinésithérapie, par exemple, sont intégralement remboursés. Les soins à domicile (soins infirmiers, aide à la toilette…) entrent eux aussi dans le cadre de l’ALD et sont remboursés à 100%. Idem pour les soins dispensés dans le cadre d’une cure thermale post-cancer. Toutefois, l’hébergement et les frais de transport restent à la charge du patient. Sachez par contre que les compléments alimentaires pouvant être prescrits par les diététiciens ne sont pas intégralement remboursés.

Les effets secondaires des traitements obligent souvent les patients à consulter d’autres spécialistes (dermatologues, dentistes…). Ces consultations ne sont pas prises en charge dans le cadre de l’ALD. Il en est de même pour les produits de soins consécutifs aux traitements : « Une crème hydratante pour la sécheresse cutanée, des couches contre l’incontinence urinaire, par exemple, ne seront pas remboursées à 100% même si ces problèmes ont été provoqués par les traitements », précise Cecile Ferratti.

 

Et concernant l’achat de prothèses ?

En cas de reconstruction mammaire, les prothèses font l’objet d’un remboursement à 100%. En revanche, les maillots de bain et les soutiens-gorge adaptés au port de prothèse ne sont pas remboursés.

Concernant les prothèses capillaires, l’assurance maladie propose un forfait de remboursement de 110 euros, quel que soit le montant de la perruque. « En cas de difficultés financières, les patients peuvent contacter la Ligue pour obtenir une aide complémentaire », rappelle Cécile Ferretti.

 

Qu’en est-il des frais de transports ?

Ambulance et taxi pour se rendre à l’hôpital sont remboursés à 100% à condition de ne pas dépasser 150 km de distance (au-delà, vous devez obtenir l’accord préalable avec votre caisse d’assurance maladie). Si vous prenez un taxi, vérifiez qu’il soit bien conventionné par l’Assurance maladie. Pour en savoir plus, consultez le site de l’Assurance Maladie, www.ameli.fr ou consultez le 36 46 qui fournit la liste de toutes les compagnies de taxi par secteur géographique conventionnées par l’assurance maladie.

 

Nathalie Ferron

 

Commentaires : (2)

Portrait de MADONNA

bonjour,

la dermopigmentation suite cancer du sein est ce remboursé par la sécurité sociale ?

Et ou puis je trouver les praticiens qui le pratique en région parisienne ?

merci par avance, dans l'attente...

Portrait de cerOnac

Concernant la prothèse mammaire, seule la prothèse dite "contact" à 160 euros est remboursée à 100%.
Les prothèses qui se glissent dans le soutien-gorge sont elles remboursées à 69,75 euros ! Pour ne pas avoir de mauvaise surprise (les prothèses restent du luxe...), bien se renseigner sur la prise en charge de la mutuelle, ne pas hésiter à faire faire un devis.
Pourquoi la contact est-elle remboursée à 100% : parce qu'elle a un effet thérapeutique sur la peau et pas l'autre (!). Elle a un effet drainant, et peut également préparer à la reconstruction. Ne peut être portée cependant pas avant 8 mois min.
La perruque quant à elle, est remboursée 125 euros. (Même conseil que pour prothèse).

cerOnac
"On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible avec les yeux"
"On peut construire quelque chose de beau avec les pierres du chemin"
"On a deux vies, la seconde commence quand on prend conscience qu'on en a qu'une"