Le bonheur est-il un remède contre la maladie? Tout en restant prudent, le docteur Christophe André pointe des pistes sur la façon dont le sentiment de bien-être peut jouer sur l'immunité des personnes. A l'inverse, le stress se révèle nocif, lorsqu'il est chronique, pour leur santé.


Bien sûr, il ne s'agit pas d'instaurer une dictature du bonheur sous prétexte que les gens malheureux sont condamnés à être malades. Nous connaissons tous des grincheux centenaires et des gais lurons qui meurent (trop) jeunes. Mais magré tout, peut-être y-a-t-il moyen de tenter de savourer davantage les moments heureux... et de préserver sa santé par la même occasion.


Sorry, you need to install flash to see this content.


 


Retrouvez les deux vidéos précédentes de l'interview de Christophe André: "La maladie révèle l'importance du bonheur"


 


Suivez Christophe André sur son blog Psychoactif.


 

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Indiquez le aux autres visiteurs en votant pour lui :

14 votes

Commentaire : (1)

Portrait de halize

à priori assez d'accord avec ce que vous dites mais par ailleurs force est de constater que les centenaires que je rencontre dans ma pratique quotidienne ne sont pas loin sans faut des images de gens heureux........ ce sont plutôt des gens relativement egocentrés, qui n'ont cure de ce qu'il provoque autour d'eux:-)))
ILs n'ont d'ailleurs pas eu une vie facile et les malheurs ne les ont pas épargné. peut être ne se sont-ils pas poser de questions: il fallait y aller et ils y allaient!

Je reste néanmoins convaincu qu'il y a un lien très fort entre psychisme et maladie ( le cancer ici mais aussi beaucoup de nos maladie de société)