traitement

En fonction du type de traitement et de la sensibilité individuelle, de nombreux patients développent des aphtes à la suite d’une chimiothérapie. Pourquoi est-il important de les traiter ? Voici les solutions efficaces d’une infirmière et d’une naturopathe.

Si l’hormonothérapie est un traitement efficace contre certains cancers de la prostate, elle a malheureusement un prix. Modifications corporelles et baisse de la libido peuvent altérer le moral des patients. Comment y faire face ? Les réponses de Jean-Luc Machavoine, Psychologue Clinicien au Centre François Baclesse de Caen et au Centre Hospitalier Jacques Monod de Flers.

10 à 15% des patientes ayant subi un curage ganglionnaire axillaire après un cancer du sein développent un lymphœdème, dit aussi « gros bras ». Le Dr Stéphane Vignes, chef de l’unité de lymphologie de l’Hôpital Cognacq-Jay à Paris, dirige une équipe spécialisée dans la prise en charge du lymphœdème. Attention ! Il bouscule clairement certaines idées reçues sur ce sujet.

En raison d’effets secondaires trop gênants, d’un projet de maternité ou tout simplement par choix, certaines femmes refusent l’hormonothérapie ou décident d’arrêter leur traitement en cours. Qu’en pensent les spécialistes ? Et comment réagissent-ils;face au manque de compliance de ces patientes ?

Venir à bout de son cancer grâce à la prise à domicile d’un médicament, c’est désormais possible grâce aux chimiothérapies orales. Alors que la recherche se concentre sur le développement de ce traitement beaucoup moins lourd pour les patients, retour sur ses avantages et ses inconvénients.

Chapeau, casquette, vêtements et écran total sur les zones exposées, voici les règles d’or à respecter lorsque l’on est en chimio en été. Le Docteur Christine Mateus, dermatologue à l’Institut Gustave Roussy, détaille les risques encourus et livre ses conseils pour éviter de  pénibles, voire graves, effets secondaires.  

 

Quel suivi mettre en place après un cancer du sein, comment gérer l'angoisse d'une récidive ? Anne Lesur, oncosénologue, médecin spécialiste au Centre de Lutte Contre le Cancer  et chargée de la coordination Sein au Centre Alexis Vautrin, à Vandoeuvre-les-Nancy, répond à nos questions.

Chimiothérapies sous - dosées, chirurgie déconseillée... Pendant longtemps, les personnes âgées atteintes de cancer n’ont pu bénéficier des mêmes traitements que leurs homologues plus jeunes. Grâce au progrès de la médecine, les oncologues sont désormais moins frileux.

Sujet peu souvent abordé, presque tabou, les conséquences des traitements sur les cycles menstruels des femmes sont pourtant bien réelles. Diffèrent-elles énormément d’une patiente à l’autre ? Sont-elles seulement ponctuelles ? Eclairages et précisions avec le Dr Pascale This, gynécologue-endocrinologue à l’Institut Curie.

 

La cryothérapie attaque par le froid les tumeurs cancéreuses du rein, permettant ainsi d’éviter les traditionnelles interventions chirurgicales qui entraînent trop souvent des complications post-opératoires. Six centres hospitaliers permettent aujourd’hui sur notre territoire d’avoir accès à cette technique prometteuse.