cancers-professionnels
Interview de Annie Thébaud Mony

En matière de cancers professionnels, le cas de l'amiante est un peu l'arbre qui cache la forêt. Telle est la conviction d'Annie Thébaud-Mony, directeur de recherche honoraire à l'Inserm, présidente de l'association Henri Pézerat.

Ce que certain(e)s considéraient comme un symbole de l’égalité homme et femme - la levée de l’interdiction pour les femmes de travailler de nuit dans l’industrie - a tout juste dix ans ! Un anniversaire au goût amer, si l’on en croit les dernières études médicales pointant un risque professionnel ignoré jusque là : l’augmentation des cancers du sein chez les travailleuses de nuit.

 

Annie Thébaud-Mony dénonce les cancers professionnels

Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l’Inserm, directrice du réseau Giscop 93 (Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers professionnels) dénonce la sous-déclaration des cancers professionnels. Mauvaise volonté des industriels, manque de données, complexités administratives, autant de raisons qui expliquent selon elle le silence autour de ce problème de santé publique.