le-couple

Conjoints, parents, amis… Tous peuvent nous aider quand la maladie frappe. Mais  de quelle manière ? Quels sont les mots, les attitudes qui font du bien, et ceux qui au contraire blessent ou agacent ? Nathalie, Sandrine et Paul, malades et anciens malades, racontent leur expérience et se retrouvent sur l’essentiel.

Deux études scientifiques l'ont montré : le cancer menace fortement la stabilité du couple. Qu’est-ce qui favorise la survie ou l'explosion du lien conjugal pendant la maladie? Lorsqu'il est demandé, le divorce est-il une vraie solution pour les partenaires ? Professionnels et ex-malades nous livrent leurs réponses.

La sexualité est bouleversée par le cancer, mais ce sujet si vital est encore peu évoqué dans les services d'oncologie. Que devient le couple après la maladie ? Le retour à une vie sexuelle épanouie est-il possible ? Tout est question d'envie, d'adaptation et de personnalités. Et de retrouvailles qui se préparent dès l'apparition de la maladie.

Les femmes concernées par un cancer gynécologique sont confrontées à une difficulté spécifique : l’impact direct de la maladie sur leur vie intime. De quelle manière ces types de cancers affectent-ils la sexualité ? Existe-t-il des solutions adaptées ? Entretien sans tabou avec Pierre Bondil, urologue et sexo-oncologue à l’hôpital de Chambéry.

Même malade on peut faire de belles rencontres et tomber amoureux. Mais la maladie peut freiner la spontanéité des élans et peser sur la relation, notamment au moment de la délicate question de son annonce au partenaire. Faut-il en parler ? Quand et comment ? Des questions auxquelles il est bien difficile de répondre de manière binaire.

 

La maladie perturbe la vie sexuelle d’un couple. Fatigue, séquelles corporelles, médicaments hormonaux,  aboutissent souvent à une perte de désir. Mais pour que son conjoint ne cède pas à la tentation d’aller voir ailleurs ou pire encore ne claque la porte, il faut parfois, comme l’explique la psychologue Maryse Vaillant, se forcer un peu… 

Tine, 24 ans, professeur de théâtre et photographe, a eu une maladie de Hodgkin à l'âge de 21 ans. Elle est alertée par ses parents sur les conséquences de la chimio sur la fertilité. Commence alors un parcours du combattant auprès des médecins pour obtenir des informations, dans un premier temps, et la prise en charge de sa situation par la suite.

A l’annonce d’un cancer, il est une priorité à laquelle on ne pense pas toujours. Il s’agit de préserver ses chances de procréer un jour. Car cancer et fertilité ne font pas bon ménage. Certains cancers (comme celui des testicules chez l’homme ou de l’utérus chez la femme) perturbent la production de spermatozoïdes ou d’ovules féminins. Par ailleurs, les traitements peuvent conduirent à une infertilité temporaire voire définitive. Une solution simple existe pour l’homme : la congélation de son sperme.

Il faut le dire, les conjoints, sont mis à rude épreuve. Comme nous, ils encaissent avec toute sa violence l’annonce du diagnostic. La peur de voir « partir » l’être aimé est forcément dévastatrice. Et pourtant nous attendons d’eux qu’ils mettent de côté leurs émotions pour nous aider à surmonter l’épreuve. Gérer leurs angoisses dans leur coin, et apporter leur soutien : décidemment, on leur en demande beaucoup.

Envie de partager votre experience ? Réagissez au sujet.

Comment votre couple a-t-il supporté l'épreuve de la maladie?

Réagir sur le forum