les-parents

Le cancer, notamment celui du sein ou des ovaires, peut être dû à une mutation génétique, elle-même éventuellement transmissible à ses enfants. Comment ce risque s'intègre-t-il dans la vie des familles ? Comment  celles-ci en parlent-elles ou pas ? Enquête.

Pour subvenir au besoin crucial d’hébergement, la Ligue Contre le Cancer fédère un réseau de familles volontaires qui puissent accueillir les enfants malades et leurs parents entre les séances de traitement. L’expérience sera tentée, dans un premier temps, en Ile-de-France.

Porter la vie en soi et potentiellement la mort, au même moment, est une situation aux enjeux totalement antinomiques. Comment vivre en effet sa grossesse, sa maternité naissante, lorsqu’on vient de vous diagnostiquer un cancer ? Mélilotus, auteur du blog éponyme témoigne.

 

«Les bagouz à Manon », « Les amis de Claire », « L’Etoile de Martin »… toutes ces associations ont été fondées par des parents « désenfantés » par le cancer. Après avoir connu l’inacceptable, pourquoi ces pères et mères ont-ils enclenché un tel projet ? Eléments de réponses avec Nadine Beauthéac, psychothérapeute spécialisée dans l’accompagnement des personnes endeuillées.

 

Après le choc de l’annonce, une question complexe se pose aux parents d’enfants malades : comment continuer à travailler tout en offrant présence et soutien quotidien à son enfant ? L’ Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP) permet de servir de relai à l’activité professionnelle. Voici quelques points de repères sur une aide souvent méconnue.


 

cancer, leucémie, le blog de Marina

Quand Marina est tombée malade, sa fille n'avait que quelques mois. Comment la maladie allait-elle affecter son enfant, s'est-elle demandée, tenaillée par l'angoisse et la culpabilité? Réponse, presque huit ans après, dans ce post plein d'humour.

grossesse et cancer du sein

Parmi les 40.000 à 50.000 femmes ayant un cancer du sein chaque année en France, 7% ont moins de 40 ans. Et environ 10% de ces dernières décident d’avoir un enfant. Jusqu’à présent, peu d’études leur avaient donné la parole. C’est désormais chose faite grâce à l’Afacs, l’Association francophone de l’après cancer du sein.

Christophe et Lydie Germain

L’histoire est aussi tragique qu’elle est belle. Celle de ces parents confrontés au cancer de leur fils, un petit garçon de 9 ans, mais soutenus dans leur malheur par un magnifique élan de solidarité. Les collègues de travail du père vont lui offrir ce dont il a le plus besoin : du temps. Pour être aux côtés de son fils jusqu’au bout.

Un sein en moins, des cicatrices partout, des cheveux qui tombent, des médicaments qui rendent tout nauséeux, …  Pas facile de trouver les mots pour raconter toutes ces épreuves à ses enfants. Une jeune maman, ex malade, Cécile Faÿsse, a trouvé les termes justes et souvent drôles pour raconter le cancer aux enfants. Un petit livret bien fait.

La maladie est un véritable séisme pour vous, mais les ondes de choc se répercuteront immanquablement sur votre entourage. Et en premier lieu, sur ceux qui partagent votre quotidien : vos enfants. Faut-il épargner les petits, sous prétexte qu’il vaut mieux de ne pas leur transmettre vos inquiétudes ?