Encore peu utilisée, l’auriculothérapie est une pratique médicale alternative qui permet de soulager notamment les douleurs post-cancer. Le Dr Sabine Brulé, médecin et auriculothérapeute depuis 1985 à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif, en explique les principaux apports.  

Bouffées de chaleur, suées nocturnes, troubles de l’humeur…Comment vivre au mieux la ménopause quand celle-ci est imposée de manière artificielle, ou quand tout THS (Traitement Hormonal  de Substitution) est contre-indiqué ? Voici un panel d’alternatives. A tenter parce qu'elles ne sont pas nocives, mais leur efficacité au cas par cas reste à prouver. 

Les soignants sont désormais mieux informés sur  la prise en charge de la douleur et les progrès en ce domaine sont légion. Pas de révolution, mais des avancées techniques qui améliorent le quotidien des patients atteints de cancer. Cependant, les moyens viennent à manquer. 

 

Elle est désormais pleinement autorisée dans les salles d’opération. L’hypnose, qui induit un état modifié de conscience plus ou moins profond, agit comme complément à l’anesthésie. Utilisée avant, pendant ou après les interventions en chirurgie mammaire, elle permet notamment d’atténuer l’angoisse.

Près d'un malade sur deux se tourne vers les médecines complémentaires tout en étant soigné de manière conventionnelle pour un cancer(1). Mais la plupart de ces patients n'en informe pas leurs oncologues. Un déficit de communication qui, s’il semble avoir ses raisons, peut nuire dans certains cas à l'efficacité des traitements. 

Dans les revues spécialisées, les recommandations du Plan cancer et dans les hôpitaux, les soins de support font de plus en plus parler d’eux. Mais que regroupent-ils ? Tous les patients peuvent-ils en bénéficier ? En être remboursés ? Explications.

 

Comment les médecins asiatiques traditionnels perçoivent-ils la maladie cancéreuse ? A l’heure où l’acupuncture et la phytothérapie chinoise aident à supporter les effets secondaires des traitements classiques, focus sur cette médecine énergétique.

L'acupuncture pour lutter contre les effets secondaires de la chimiothérapie : la pratique fait son chemin en France, corroborée par des études démontrant l'efficacité de la technique.


cancer et perte de cheveux

Quelques minutes avant la perfusion de certaines chimios, les infirmières vous proposeront le port d’un casque réfrigéré. Elles mouillent les cheveux avant de recouvrir la tête d’un « bonnet » glacé. Sa tolérance est variable d’une personne à l’autre. Son efficacité aussi. Quelques conseils pour freiner la perte des cheveux.