mémoire annonce du cancer

Portrait de cerise02140

Bonjour, je m'appelle Justine et je suis étudiante infirmière en troisième année. Je réalise actuellement mon mémoire sur le thème du cancer et doit le rendre dans trois semaines. Je dois interroger des patients sur le vécu au moment du diagnostic. Seulement, cela est très délicat. J'espère que certains d'entre vous arriverons à répondre à mes questions. Merci d'avance pour votre aide précieuse.

Comment avez-vous vécu l'annonce de votre cancer?

Pour vous, quel est le rôle de l'infirmière lors de cette annonce?

Antoine Bioy

Le deuxième colloque « Clinique de l’incertitude » entend ouvrir le débat sur un sujet délicat : celui de l’incertitude dans la pratique médicale. Pour les soignants comme pour les malades, ne pas savoir, est-ce si grave ? Le Dr Antoine Bioy, psychologue clinicien attaché au CHU Bicêtre, enseignant-chercheur à l'Université de Bourgogne et cofondateur du colloque nous donne des pistes de réflexion.

Comment, en tant que médecin,  annoncer  à un patient l'apparition d'un cancer, ou sa récidive ? Savoir préparer ce moment particulier dans la vie d'un malade est important à plus d'un titre. Faut -il cacher ses émotions, ou au contraire, les partager ? Une récente étude apporte quelques réponses.

Le cancer peut parfois rendre égocentrique et angoissé, forcément. Il entraîne ainsi des changements de comportements qui pèsent  sur l’entourage du malade. Quelles sont les plus grandes sources de difficultés de ces proches malmenés? Comment les prévenir ?

Que se passe-t-il dans la tête de celui qui a la lourde charge de révéler le mauvais diagnostic à son patient ? Quels états d’âme le chahutent? Pour la première fois, un médecin raconte dans le détail ses différentes manières, réussies ou insuffisantes, d’annoncer le cancer. Panorama des révélations du Dr Laurent Puyuelo dans un livre touchant et hors - norme.

 

Etre informé sur son état de santé est le premier droit des patients. Mais selon la situation, l’exercice peut s’avérer délicat pour le personnel soignant. Comment annoncer un diagnostic difficile, prévenir des effets secondaires d’un traitement ? Face à ce défi, infirmières et médecins refusent de généraliser et agissent au cas par cas, selon leurs expériences et leurs sensibilités.

 

Même malade on peut faire de belles rencontres et tomber amoureux. Mais la maladie peut freiner la spontanéité des élans et peser sur la relation, notamment au moment de la délicate question de son annonce au partenaire. Faut-il en parler ? Quand et comment ? Des questions auxquelles il est bien difficile de répondre de manière binaire.

 

cancer, écoute et soutien

Dans les établissements, la logique comptable et réglementaire peut parfois faire perdre de vue l'objectif initial d'accompagnement et de soin. Exemple avec le dispositif d'annonce, qui ne doit pas se transformer en entretien balisé et codifié. La psychologue Florence Barruel plaide pour que malades comme soignants puissent laisser s'exprimer leur subjectivité.

Le Docteur Frousse et moi

La relation malade/médecin, comme toute relation humaine, est traversée d'émotions. Voici un condensé de mon histoire avec celui que j'appelle "Dr Frousse" - et pour qui j'ai néanmoins un grand respect -.


Par un beau soir de juin  2002, le Dr Frousse m’annonce une forme rare de leucémie aigue, love at first sight.


En 2003, deux mois après une autogreffe,  il me dit de reprendre une vie normale. Ah oui ! En me tenant au mur chez moi ? Mais c’est quoi « une vie normale » ? ">

cancer et relation médecin/patient

La relation médecin/patient dans le cadre d'un cancer n'est pas un long fleuve tranquille. Voici le témoignage de Marina, sur sept ans de hauts et de bas avec celui qu'elle a surnommé (et on la comprend): Docteur Frousse.