De plus en plus de malades peuvent désormais participer aux essais de nouveaux traitements. Mais tous les patients sont-ils égaux face à cette possibilité de tester ? Le docteur Guy Robert Auleley, responsable du département de la recherche clinique à l'INCa (Institut National du Cancer) répond à nos questions. 

La consigne peut sembler paradoxale, mais les effets sont bien réels : la fatigue liée à un cancer peut-être soulagée par l’activité physique. Essais cliniques à l’appui, cette notion gagne petit à petit du terrain auprès du corps médical et des patients. Encore faut-il qu’elle soit régulièrement rappelée dans les consultations.

 

Co-produit par l'Inserm, l'Institut national du cancer (INCa) et l'Association pour la recherche sur le cancer (ARC), ce web-documentaire met en lumière les axesde recherche actuels les plus prometteurs en cancérologie, en particulier les avancées concourant au développement d'une médecine personnalisée. Avec des interviews croisées de chercheurs et de malades. 

A mi-parcours du Plan Cancer 2 (2009-2013), et à l’occasion de la journée mondiale contre le cancer, il était temps de faire un point sur l’état d’avancement de cet immense chantier. Jean-Pierre Grünfeld, professeur émérite, chef de l’unité de néphrologie à l’hôpital Necker à Paris qui a la charge de ce « Plan Cancer 2 » nous en décrit les avancées et les points de blocage.   

 

Le professeur Victor Izrael, oncologue de son état, se présente comme candidat à la présidence de la république, au nom du Parti contre le cancer. Il dénonce toutes les insuffisances du plan cancer et s’indigne du manque d’oncologues face à l’augmentation de malades. Que penser de cette candidature hors norme ?

La santé constitue à l'heure actuelle un domaine privilégié par les mouvements sectaires. Logique  : les malades découragés par la médecine traditionnelle sont vulnérables et peuvent  se laisser facilement séduire par les discours de pseudo - thérapeutes manipulateurs. Analyse des techniques d’embrigadement les plus fréquentes.

 

Les cancéropôles ont reçu en juin dernier la labellisation de l’Inca pour une période de 4 ans. Ils jouent un rôle essentiel dans la recherche en cancérologie. Précisions avec Véronique Atger, responsable du département de biologie à la direction de la recherche du Cancéropôle de la région PACA.

« Je suis une personne, pas un cancer ». Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, c’est la nouvelle accroche d’une campagne tout juste lancée par l’Institut national du cancer (l’Inca).

cancer et inégalités

Selon la profession et la catégorie sociale à laquelle nous appartenons, selon l’endroit où nous habitons et la famille d’où l’on vient, nous ne sommes pas touchés de la même façon par le cancer. Peut-on agir sur ces inégalités ? Un colloque organisé par les comités féminins pour la prévention et le dépistage des cancers vient d’aborder cette délicate question.

L’équipe de la maison du cancer a enquêté sur la seconde question lancée par Bernard Giraudeau, dans la web-émission « Nous irons tous à l’hôpital ». L’article revient sur la mise à la poubelle systématique des boites de médicaments neuves non utilisées par les malades et s'interroge sur les solutions possibles pour éviter ce "gâchis inoui".