cancer et directives anticipées

Aborder la question de la fin de sa vie : personne n’a vraiment envie de se pencher sur le sujet. Pourtant, on peut rester, dans la mesure du possible, maître de la façon dont cela va se passer. Un cadre juridique précis existe, qu’il faut connaître. Les explications de notre partenaire juriste, Dominique Thirry-Borg, de l'association Relais Juris Santé.