Les enfants et jeunes proches des malades hospitalisés ont trop souvent  été mis de côté, voire ignorés dans les services hospitaliers. Pour changer cette situation, une bande - dessinée à destination du personnel entend favoriser une prise de conscience : ces jeunes visiteurs, acculés à une situation difficile, ont eux aussi besoin de se sentir accueillis.

Le cancer peut parfois rendre égocentrique et angoissé, forcément. Il entraîne ainsi des changements de comportements qui pèsent  sur l’entourage du malade. Quelles sont les plus grandes sources de difficultés de ces proches malmenés? Comment les prévenir ?

Même si ce n’est que pour une période donnée, la maladie nous plonge dans un état de dépendance vis-à-vis de notre entourage. Pourquoi  est-ce toujours une souffrance? Et comment négocier cette situation qui réactive des angoisses bien ancrées?

 

En mai 2002, Laurette, fille du chanteur Michel Fugain, disparaissait à l’âge de 22 ans, emportée par une leucémie aigue. Dans son livre « Moi on ne m’a jamais demandé comment j’allais », sa sœur, la comédienne Marie Fugain, dévoile la souffrance de ceux qu’elle nomme « les oubliés de la douleur », frères et sœurs du malade, mais aussi cousins ou grands-parents. Entretien.

Urgent : j'ai caché ma maladie : appel à témoin

Portrait de ChrystèleSanMag

Bonjour,

Journaliste à Santé Magazine, je suis à la recherche d'une femme, de préférence, qui accepterait de témoigner à visage découvert dans le magazine au sujet de sa maladie (cancer ou autres), actuelle ou passée. Quelqu'un qui aurait décidé de cacher cette maladie à ses proches, ses amis, son employeur, au moins temporairement.
Si vous êtes intéressé(e), ou si vous connaissez quelqu'un susceptible de l'être, merci de me contacter d'urgence au 06 76 39 96 36.

Merci,
Chrystèle Mollon

Qu’il soit refoulé ou clairement exprimé, un sentiment de culpabilité vient souvent perturber les relations qu’entretiennent ses proches avec la personne malade. De quelle manière ce sentiment ambivalent s’exprime-t-il ? Comment faire au mieux avec lui ?

 

Musicien-interprète, Stefan Corbin a pu transcender l’épreuve du cancer de sa mère et le deuil vécu en pleine adolescence grâce à ses compositions sensibles. Allié à son frère François, qui écrit les paroles, il parvient à exprimer dans ses chansons la douleur de l’absence mais aussi le goût des moments magiques de l’existence. 

 

Parfois, malheureusement, les médecins et infirmiers de l’hôpital voient leur mission changer : ils étaient là pour soigner, et peu à peu il leur faut accompagner les familles dans le deuil. Comment s’en sortent-ils ? Dans la revue Oncomagazine, Françoise Ellien, psychologue et directrice du SPES, réseau de Soins Palliatifs et de Support en Essonne Sud, s’interroge.

« Vais-je lui dire que j’ai eu un cancer ?»  Pendant mes trois années de remission,  à chaque fois, ce fut la même délibération intérieure : un déjeuner avec une ancienne collègue, des retrouvailles avec un copain de fac, ou même un rendez-vous avec une amie pas vue depuis plusieurs mois : « est-ce que j’en parle ? Et pourquoi le ferai-je ? Ca servirait à quoi ?

En matière de cancer, le terme de « guérison », pourtant si attendu, fait peur. Ni les oncologues, ni les soignants, ni les proches n’osent l’employer. La majorité des malades eux-mêmes, même ceux considérés comme rescapés depuis de longues années, se refusent à se dire « guéris ». Comment expliquer une telle réticence ?