Le cancer des enfants, des adolescents, des jeunes adultes a des spécificités aujourd’hui encore mal reconnues. Problème de scolarité, d’insertion dans la vie professionnelle, de séquelles touchant à la fertilité, etc…Des Etats Généraux organisés par l’Union Nationale des associations de parents leur sont consacrés, afin d'identifier leurs difficultés et proposer des mesures à intégrer dans l’application du plan cancer 2.

A l’annonce d’un cancer, il est une priorité à laquelle on ne pense pas toujours. Il s’agit de préserver ses chances de procréer un jour. Car cancer et fertilité ne font pas bon ménage. Certains cancers (comme celui des testicules chez l’homme ou de l’utérus chez la femme) perturbent la production de spermatozoïdes ou d’ovules féminins. Par ailleurs, les traitements peuvent conduirent à une infertilité temporaire voire définitive. Une solution simple existe pour l’homme : la congélation de son sperme.