Bisphénol A pétition | la maison du cancer

0

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de découvrir sur un autre site une pétition contre le Bisphénol A et pas seulement dans les biberons. Vous connaissez sans doute les discutions autour de ce produit, je ne vais pas m’étendre. Je fais simplement un copier/coller de l’appel, en premier je vous mets le lien pour signer la pétition en ligne cela ne prend que quelques minutes, ensuite je vous joins l’article. bonne lecture et je suis persuadée que le site où j’ai trouvé cette pétition est un site ami. Je suis sur les deux et je vous apprécie à l’identique.
1èrement le lien

Cliquez ici : http://www.ligue-cancer.net/article/5643_11-000-signatures-pour-dire-sto…

2ièmement l’article Pour l’interdiction du Bisphénol A par David Servan-Schreiber Dernière modification 25/06/2010 10:29

Postez un commentaire Envoyer par mail

J’ai appris avec joie la position courageuse de la Ligue contre le cancer, qui prend position pour l’interdiction du Bisphénol A, et pas seulement dans les biberons.

Le 18 juin 2010, le Conseil d’administration de la Ligue contre le cancer a élu son nouveau président pour 6 ans, le professeur Gilbert Lenoir, un ancien chercheur au Centre international de recherche sur le cancer et à l’Institut Gustave Roussy.

Une semaine plus tard, la Ligue lance une pétition pour obtenir l’interdiction du bisphénol A, en vertu d’un principe que je défends depuis longtemps en matière de cancer : le principe de précaution. J’ai signé cette pétition et j’encourage de tout coeur cette action qui marque de belle façon le début de cette présidence.

Le parlement français est en retrait sur cette question, mais avance par petits pas. Il vient d’interdire la mise sur le marché de biberons produits à base de bisphénol A. Mais il n’a pas réussi à obtenir le retrait de cette substance de tous les plastiques alimentaires, comme l’ont fait le Canada, le Danemark, le Costa Rica et certains Etats américains.

Le BPA est utilisé pour fabriquer de nombreux produits : des bouilloires électriques, des films alimentaires, des boîtes de conserve et des canettes en métal. C’est un perturbateur endocrinien qui agit à dose très faible, et qui est mis en cause pour les cancers de la prostate et du sein et pour la baisse de la fertilité masculine.

Il se retrouve dans le sang de la quasi totalité d’entre nous et passe même dans le lait maternel. C’est pourquoi il ne suffit pas d’interdire les biberons.

Dans ces conditions la demande de la ligue apparait d’autant plus raisonnable. Elle exige sans délai une mention “présence de bisphénol A” sur tous les produits qui en contiennent.

Si vous pensez comme moi qu’il est important de faire en sorte que nous nous protégions de cette molécule, signez la pétition de la Ligue.

Cliquez ici : http://www.ligue-cancer.net/article/5643_11-000-signatures-pour-dire-sto…

Bonne journée A très bientôt

Maya de Bordeaux