Coaching solidaire: un outil au service des malades et anciens malades | la maison du cancer

0

Depuis quatre ans, date de sa création, l’Association Européenne de Coaching (AEC) propose des coaching gratuits pour les personnes à bas revenus. Nous avons rencontré la responsable du programme, Isabelle Demeure, fondatrice du cabinet Epheta. Selon elle, « l’idée que les personnes pendant et après un cancer ont besoin d’être accompagnées est une évidence. »

Le coaching :

Les malades ou anciens malades peuvent rencontrer un certain nombre de difficultés:  image de soi brouillée, perte de repères, problèmes relationnels, éloignement du monde professionnel. Le coaching peut les aider à se “remettre en mouvement”, souligne Isabelle Demeure, fondatrice du cabinet Epheta et responsable du Coaching Solidaire à l’AEC.

Le coaching est « l’accompagnement d’un état présent à un état désiré ». Il passe par la définition d’un objectif qui doit être « précis, réaliste, énoncé positivement, mesurable, identifiable dans son contexte, écologique (il ne doit pas porter atteinte à d’autres domaines de la vie), et de la seule responsabilité du « coaché » », explique Isabelle Demeure.

Contrairement à une psychanalyse, le coaching est un travail cadré, limité dans le temps. Il n’est pas une thérapie mais un accompagnement qui dure en général six mois, sous la forme d’une dizaine de séances. « Le coach estime que la personne a ce qu’il faut en elle pour avancer », souligne Isabelle Demeure.

Dans le cas particulier des malades et anciens malades, “le coach va travailler sur l’estime de soi, la réorganisation des priorités, et sur toutes les croyances limitantes qui empêchent la personne d’avancer », résume Isabelle Demeure.

L’AEC et le Coaching solidaire

Dès la création de l’association, en mai 2005, est venue l’idée que le coaching devait être accessible aux personnes à faibles revenus. L’AEC est d’ailleurs partenaires de l’association Force Femmes et de Solidarités Nouvelles face au Chômage.

Le Coaching Solidaire est né de cette volonté d’ouverture. Il s’adresse aux personnes qui touchent au maximum un SMIC, ce plafond étant légèrement relevé pour celles qui ont des enfants à charge. Ces candidats devront s’acquitter de 30 euros de frais d’inscription.

A ce jour, une trentaine de « coachs solidaires » exercent sur toute la France. 450 personnes ont bénéficie d’un Coaching Solidaire.

A noter : ce coaching est assuré dans tous les cas par des professionnels formés et membres de l’association ; mais en majorité débutants dans leur pratique. Ces coachs sont sous la supervision de coachs expérimentés.

POUR CANDIDATER POUR UN COACHING SOLIDAIRE, cliquez ici

Propos recueillis par Claire Aubé et Marina Lemaire.