Le cancer, maladie du monde ? | la maison du cancer

0

 

Que peut-il y avoir de commun entre une petite fille de treize ans, percluse sur son lit d’hôpital, sous une bulle de plastique à cause de la leucémie qui la ronge, et le Dalaî- Lama méditant  à l’aube dans son palais de Katmandou ? « Toute la souffrance du monde ! » a-t-on envie de répondre. Car ces deux personnages, héros du joli roman « Maya et le Dalaî- Lama » sont d’abord des êtres éminemment conscients de ce qui se passe en eux et autour d’eux. Et du coup, ils vont un jour se connecter à un niveau jusque là inimaginable. A la lecture de leur rencontre et des conséquences bénéfiques que celle-ci aura, on pense à cette histoire védique qui rappelle que Dieu s’est caché dans le cœur des hommes car, dit-il, « ils n’auront pas l’idée d’aller fouiller si profondément en eux ».

Maya et le Dalaî-Lama, à force de cheminer ensemble dans une voie de compassion et de conscience, vont peu à peu être amenés à découvrir un autre sens au cancer qui devient grâce à eux un mécanisme compréhensible, tant au niveau individuel que collectif. Ainsi, des possibilités originales de guérir les êtres humains comme leur planète vont émerger…

Pris dans le mystère et le rythme simple et saisissant de cette histoire, on en oublierait presque sa capacité à nous enseigner une des notions les plus importantes du bouddhisme : l’interdépendance. Oui, nous sommes tous reliés et donc, le plus petit changement positif chez l’un d’entre nous peut participer à la guérison du monde. Sophie Gurung, l’un des auteurs, le sait bien : elle est pédiatre et réfléchit quotidiennement aux moyens d’améliorer le sort des petits malades. L’histoire qu’elle vient d’inventer avec son frère, Martin Rubio, pourrait bien être le baume essentiel qui fera du bien à celui qui le lira, malade ou pas, enfant ou vieux sage, athée ou bouddhiste, népalais ou français…et avant tout vivant de ce monde.

Pascale SENK

« Maya et le Dalaï-Lama, une rencontre peut tout changer », Sophie Gurung et Martin Rubio, Ed. Du Souffle d’Or

Tous les droits des ventes de ce livre seront reversés à l’association MOINA qui assure des soins médicaux au Népal.