L’hormonothérapie prescrite pendant 10 ans ! | la maison du cancer

0

La rumeur courait, elle est désormais confirmée : l’ASCO vient de rendre les conclusions de deux longues études menées auprès de patientes atteintes de cancer du sein : la prise de Tamoxifène qui jusque-là était recommandée pour une période de 5 ans devrait désormais être rallongée du double de temps. Qu’en pensez-vous ?

Dans les consultations, les oncologues commençaient à évoquer la possibilité, pour certaines patientes, de voir leur traitement d’hormonothérapie  durer plus longtemps que prévu. Jusque là, ce n’était que rumeur. Mais désormais il faut compter avec une recommandation très importante que vient de publier l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) : il faut que les patientes atteintes de cancer du sein prennent du tamoxifène après la chirurgie et la radiothérapie pendant 10 ans. 

Voir cet article de ABC news (en anglais)

Pour arriver à cette recommandation les chercheurs ont mené deux longues études établissant que les femmes qui ont pris du  Tamoxifène pendant dix ans voient leur risque de rémission baisser de 4%, le risque de développer un cancer dans l’autre sein baisse de 12%, et le risque de décès diminue de 3% par rapport à celles qui ne l’ont pris « que » 5 ans.

Ils ajoutent que cette recommandation vaut particulièrement pour les plus jeunes, et les femmes non-ménopausées qui, ainsi, pourront se voir administrer le traitement pendant 10 ans, sans aucune transition ou changement d’hormonothérapie au moment de la ménopause.

Cependant, ils insistent aussi sur la nécessité pour l’oncologue de décider de la prescription suivant chaque cas car « risques et bénéfices de l’hormonothérapie » sont à considérer. Une manière de dire que les effets secondaires du Tamoxifène, parfois très contraignants, sont aussi à prendre en compte.

Et vous, si votre oncologue vous propose de rallonger votre traitement  de 5 ans, que ferez-vous ?