Pourquoi évoquer la « guerre contre le cancer » ne va pas | la maison du cancer

0

L’expression populaire dit des malades « qu’ils se battent » contre leur maladie ; leur « combat » est souvent célébré dans ce qui s’avère être une véritable lutte pour vivre…Cependant, de plus en plus de voix s’élèvent contre cette manière d’envisager la traversée du cancer. Faute de réellement motiver, elle réveillerait la culpabilité de ceux qui vont mal. Et vous qu’en pensez-vous ?

 

C’est une chercheuse en linguistique de l’université de Lancaster, au Royaume-Uni, qui l’affirme dans un article de IO9.com (attention article en anglais) « Parler du cancer comme d’une guerre peut faire plus de mal que de bien aux malades » affirme Elena Semino. Selon elle, les métaphores guerrières employées dans les médias et les campagnes de charité ont des effets toxiques, notamment en laissant entendre que ceux à qui l’on diagnostique un cancer en phase terminale ont « perdu la bataille »…C’est alors la faute qui revient au patient, comme si l’on sous entendait que celui qui meurt ne s’est pas assez démené contre la maladie.

La linguiste, qui étudie la récurrence des termes guerriers dans le domaine du cancer depuis2012, reconnaît que pour certains patients, l’idée de se battre peut-être motivante. Mais « il faut rappeler que nous sommes tous différents, insiste-t-elle, et que les métaphores doivent donc être différentes, aussi selon les moments où on les emploie ».

Sur ce thème, nous avions déjà enquêté

Et vous, quel est votre sentiment sur ce débat ?