Mettre sa perruque pour la première fois : conseils pour éviter la déception | la maison du cancer

0

Une fois seules devant leur miroir, nombre de femmes sont très déçues de la perruque tout juste achetée. Elles n’aiment plus vraiment la coupe ou tout simplement, ne réussissent pas à la positionner correctement. Découragées, certaines vont la remettre dans la boite, pour ne plus y toucher. Voici quelques conseils pour dépasser cette première déception et l’ajuster sans aucune difficulté.

perruque_appel-1352183

Le protocole est tombé et vous savez que la perte de cheveux est quasi inéluctable. Alors, prenant votre courage à deux mains, vous vous rendez dans un magasin de perruques – pardon de « chevelures » selon le terme marketing consacré -.  En effet, il est plus judicieux d’acheter votre perruque avant que ne tombent vos cheveux. A cela deux raisons : ne pas être prise au dépourvu quand ils chuteront ; la choisir au plus près de votre style actuel. Enfin, ce qui devait arriver, arrive. Les premiers signes sont là, votre cuir chevelu vous fait mal. Une sensation inédite de tiraillement. Puis, hélas, vos cheveux se répandent partout. Un épisode, il faut le dire, assez déprimant. Mais la solution est là : vous avez votre perruque. Oui mais… Entre le moment de l’achat en boutique et celui où seule devant votre miroir vous allez vous en parer, il y a comme une différence. Un truc qui cloche.

La déconvenue peut être sévère. Tout d’un coup, la perruque peut faire exactement ce que l’on n’attend pas d’elle : faire perruque. Ou alors la coupe ne vous plaît plus vraiment. Et puis surtout, elle est difficile à ajuster. Vous avez beau vous remémorer les gestes conseillés par le vendeur, rien n’y fait. Cette « boule de poils » n’en fait qu’à sa tête.  Dépitée, vous l’enfermez dans sa boite pour l’y abandonner.  A ce stade, plusieurs solutions : vous vous enturbannez de foulards pendant de longs mois ; ou vous assumez votre « chauvitude ». De plus en plus de femmes le font. Outre la curiosité des passants, elles ont à assumer parfois la désapprobation de leurs congénères de souffrance. « A chaque fois que je venais en chimio sans perruque, je devais essuyer le regard noir de certaines femmes », raconte Hélène. Une image choc qui les renvoie brutalement à leur statut de malade.

Enfin, reste le retour au magasin de perruque. La boite sous le bras, vous revenez à la charge. Et vous avez raison. Car une fois les cheveux tombés (ou presque), la perruque se positionne différemment que lorsque vous l’avez essayée sur vos anciens cheveux. Elle nécessite alors d’être un peu recoupée, refaçonnée. Ensuite, vous répéterez là les gestes pour bien la positionner. Autant de fois que nécessaire pour pouvoir les reproduire chez vous avec facilité. En dépassant ce blocage, vous vous ferez à vous-même un cadeau : celui de vous sentir un peu mieux dans votre peau, évitant ainsi la tentation du repli sur soi.

Anouchka

 Quelques conseils pour bien positionner la perruque :

. la tenir par l’arrière et bien la secouer « la tête en bas »

. la mettre d’avant en arrière

. positionner la bordure de la perruque (le contour du filet qui tient la chevelure) à la lisière de vos anciens cheveux

. tirer légèrement l’arrière de la perruque

. coiffer la perruque (à ce stade tout en vrac) avec les doigts

Une fois ces gestes acquis, vous la mettrez en quelques secondes, même sans un miroir.

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Indiquez le aux autres visiteurs en votant pour lui :