Restez belle malgré le cancer | la maison du cancer

0

S’occuper de soi en prenant soin de son image pendant la maladie peut réellement aider, certains jours, à affronter cette épreuve. Voici quelques pistes de bien–être et de beauté à suivre sans modération car améliorer son apparence a toujours un effet bénéfique sur le moral.

Cocoonez votre  peau

Au cours de la chimiothérapie, la peau du visage est très sèche, voire déshydratée ; le teint, quant à lui, est le plus souvent brouillé et terne. Joelle Nonni, responsable des Ateliers “L’Education à la santé de la peau” à l’établissement Thermal d’AVENE, recommande alors l’utilisation de crèmes pour peaux hypersensibles, hydratantes et nourrissantes. La texture doit être riche mais facile à étaler pour ne pas irriter la peau au moment de l’application.

Les gommages sont autorisés mais ils doivent être faits avec beaucoup de douceur. « Sur la peau humide, l’exfoliation sera plus douce, constate Joëlle Nonni ; c’est pourquoi je conseille de pulvériser sur le visage  de l’eau thermale avant d’appliquer le produit gommant et de faire de petits mouvements circulaires du bout des doigts, sans frotter ».

Pendant la durée des traitements, préférez la douche rapide au bain prolongé qui rend la peau  plus sèche et utilisez des savons « sans savon » sous forme de pains solides ou de gels douche. Mettez pour un temps de côté les cosmétiques contenant des substances au potentiel irritant ou allergisant comme le parfum, l’alcool, les huiles essentielles…

Certains traitements anticancéreux ont des effets indésirables sur la peau comme une  éruption papulo pustuleuse, de type acné. « Même si l’on sait que ce  type de problème cutané s’améliore de façon spontanée, il existe des traitements locaux ou médicamenteux pour aider le patient à y faire face », explique le docteur Catherine Arro, dermatologue.

Quel que soit le traitement, chimiothérapie ou radiothérapie, il va provoquer une photosensibilité plus importante ;  vous devez donc absolument prendre garde aux rayonnements ultraviolets, en été comme en hiver, en automne comme au printemps. Protégez-vous, sans oublier le cou, en cas d’irradiation de la sphère laryngée. Utilisez un produit solaire contenant une très haute protection, anti-UVA et anti-UVB.  Portez un foulard en soie ou coton, une blouse vaporeuse ou un T-shirt lorsque vous vous exposez au soleil.

Maquillez-vous

Selon Joëlle Nonni, les objectifs du maquillage correcteur dans ce contexte sont d’améliorer la luminosité du teint, re-dessiner les sourcils, donner bonne mine et plus simplement retrouver sa féminité.

Le teint :

– Il est tout à fait possible de se maquiller tous les jours à condition d’utiliser des produits portant la mention« hypoallergénique ». Sur une peau déshydratée, optez pour un fond de teint fluide.

 –  Choisissez une teinte « médium », ni trop foncée, ni trop claire, rehaussée d’une pointe de rose. Pour apporter de la fraîcheur au teint, complétez avec un fard à joues rosé.

– Pour mieux flouter les irrégularités d’une peau très sèche ou sujette à une éruption acnéiforme, mieux vaut appliquer le fond de teint à l’éponge, en tapotant, du centre vers les contours du visage.

– Si vous souhaitez atténuer les cernes, appliquez un anti-cerne en couche fine et tapotez avec l’annulaire pour le fixer.

Les sourcils et les cils :

– Avant de redessiner les sourcils, poudrez–les.

– Hachurez le tracé avec un crayon à sourcils puis repoudrez pour fixer et rendre la couleur plus naturelle.

– Choisissez une couleur neutre (marron clair par exemple) en évitant le noir qui durcit les traits et le gris qui vieillit.« Pour donner plus de relief aux sourcils et donner l’illusion de poils, je commence par le crayon blond, je fixe avec de la poudre et j’ajoute quelques traits avec le crayon brun, ainsi le résultat est vraiment plus naturel , conseille Joëlle Nonni ».

Osez la Médecine esthétique

Pour dissimuler la fatigue due aux traitements, on peut aussi recourir à la médecine esthétique. C’est ce que propose le docteur Isabelle Sarfati, médecin plasticien, spécialiste des reconstructions mammaires à l’Institut du Sein de Neuilly sur Seine : « Les demandes sont fréquentes et les solutions proposées sont douces. Il n’y a rien d’invasif. Je prends toujours contact avec l’oncologue de la patiente pour connaître son protocole thérapeutique et éviter les interactions avec certains médicaments».

– Une injection d’acide hyaluronique juste sous la peau donnera un aspect plus reposé au visage. On utilise pour cela un gel fluide et résorbable.

– Une micro dermabrasion, sorte de peeling superficiel, procurera de l’éclat et un effet « bonne mine ».

Elisabeth de La Morandière