Quelques conseils pour surmonter la déprime post cancer | la maison du cancer

0

Le Docteur Yann Rougier, auteur de « Se programmer pour guérir » (Albin Michel), livre quelques conseils pour surmonter la déprime post-cancer et remonter la pente après les traitements lourds : nutrition, activité physique, gestion des émotions. Une routine toute simple à mettre en œuvre au quotidien.

yann20rougier_modific3a9-1_article-4999387

Une fois terminés les traitements lourds, lorsque cette déprime post-cancer a été identifiée et si elle ne nécessite pas la prescription d’anti-dépresseurs, il devient fondamental de relancer la médecine naturelle du corps. Le Docteur Yann Rougier préconise quatre pistes qui visent toutes à refaire grandir l’estime et l’amour de soi, car pour lui « toutes les angoisses ayant émergé en cette période viennent du fait que l’on doute de son corps et de soi-même ». On tâchera donc de faire grandir un espace de paix qui amoindrira la peur. Ces pistes qui rendent chacun « acteur de sa convalescence » visent toutes à trouver un nouvel appui en soi.

1ere piste : Physique

Mieux vaut ne pas chercher à reprendre la même vie et le même rythme qu’avant la maladie, mais au contraire savoir alterner des temps d’activité et de repos.

Se coucher à heure fixe (si possible avant 22h30) et se réveiller autour de 7h

Faire une sieste entre 20 et 45mn maximum chaque jour

Pendant 3 mois après les traitements, s’interdire toute activité physique de type jogging, tennis, vélo etc…mais en revanche marcher au moins 20 minutes par jour.

2è piste :  Respiration

Chaque jour se donner 3 pauses de 15 minutes pour respirer consciemment, de la façon suivante : une inspiration brève/une expiration longue. « C’est le contraire de la respiration que l’on a lorsqu’on a peur,  précise le Dr Rougier. Ce travail sur le souffle est un véritable désintoxiquant, car cette respiration diminue le flux des pensées négatives ».

3è piste :  Nutrition

Il est capital de prendre ses repas à heures fixes ; un repas léger le soir avant 22h30

De favoriser une nutrition basifiante (légumes cuits, fruits de saison, condiments légers)

et de bien mâcher sa nourriture.

4è piste :  Emotions

Il est très important de se reconstruire après avoir traversé le chaos émotionnel provoqué par l’annonce de la maladie et les traitements lourds. Seul, avec des cassettes de visualisation qu’on trouve aujourd’hui dans le commerce,  on travaillera sur trois émotions essentielles qui sont « des énergies ennemies»

-La peur  (notamment celle de perdre sa vie)

-la rancune ou le ressentiment

-la culpabilité

Si ces émotions persistent et se manifestent régulièrement, il convient de voir un psychothérapeute pour se faire aider. Mais lorsque ces rendez vous réguliers avec soi-même sont devenus une habitude, le Dr Rougier observe que les patients ayant mis en place une « routine » quotidienne en ressentent les bienfaits de manière durable et le plus souvent définitive.

Conseils recueillis par Pascale Senk

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Indiquez le aux autres visiteurs en votant pour lui :