Et si vous donniez votre sang ? | la maison du cancer

0

Lundi dernier a eu lieu la journée mondiale des donneurs du sang. Une journée de mobilisation de plus pour une cause de plus, parmi les…122 ! journées mondiales recensées par an ? Trois fois non, car contrairement à la journée mondiale du tricot, la journée mondiale des donneurs de sang concernait tout le monde.

don_du_sang_header-2252203

Chacun peut un jour être confronté à un besoin transfusionnel en produits sanguins ; qu’il s’agisse des personnes malades atteintes de cancer, de leucémies, de maladies génétiques ou d’accidentés de la route. Depuis 2004, l’Organisation Mondiale de la santé a fait de la date du 14 juin, la date marquante célébrant le don de sang. En France, l’Etablissement Français du Sang qui régule les besoins et organise les dons profite de cette journée pour informer et sensibiliser les donneurs avec l’objectif de recruter de futurs donneurs. Car chaque jour en France, 9500 dons sont nécessaires pour répondre aux demandes. 500 000 personnes sont transfusées chaque année (500 000 autres bénéficient de produits dérivés du don de sang) et au vu du vieillissement de la population et de l’augmentation des traitements du cancer, les besoins augmentent constamment.

En 2009, le don d’organes, le don de sang, le don de plaquettes et le don de moelle osseuse avaient été choisis comme thème de la Grande Cause nationale 2009 par le Premier ministre : ce choix avait permis aux associations de patients de mieux communiquer sur ces besoins et de sensibiliser au don. Car il n’existe pas en France une culture du don et c’est ce que tente de développer l’Etablissement Français du Sang qui organisait lundi dans 24 villes de France « le festival Globule » : toute une série d’activités sportives, d’animations musicales en sensibilisant notamment les enfants de classes de CM2.

Est-il utile de rappeler que « le sang c’est la vie », « Que c’est vital » comme on peut le voir sur certaines affiches ? Oui, si on ignore encore qu’aucun produit ne peut remplacer le sang humain. Le don de sang peut véritablement sauver une vie.

Certains principes éthiques encadrent toujours le don de sang : il est volontaire, anonyme et gratuit ; ainsi il n’est pas possible de vouloir donner son sang à un de ses proches. Le don de sang reste donc un acte solidaire et citoyen facile à réaliser sous certaines conditions :

avoir entre 18 et 70 ans (6 fois par an pour les hommes et 4 fois pour les femmes),

– peser au moins 50 kilos

– avoir un taux d’hémoglobine suffisant et être jugé apte après un entretien médical rapide.

Les femmes enceintes, les personnes anémiées, diabétiques ne peuvent donner leur sang. Les personnes déjà transfusées ne peuvent être donneuses. D’autres contre-indications (piercing, tatouage récent, intervention chirurgicale récente, voyage dans un pays infecté par le paludisme…) incitent à revenir donner son sang ultérieurement.

L’été approche et les vacances aussi. Les donneurs de sang réguliers vont partir en vacances mais ce ne sera pas le cas de beaucoup de malades hospitalisés dont les besoins transfusionnels seront les mêmes au cours de l’été. N’hésitez pas, si votre chemin croise celui d’une des 40 000 collectes mobiles au cours de l’été ; une collation vous sera offerte après le don.

Marina Lemaire

Pour savoir où donner son sang et où trouver une collecte mobile : Numéro AZUR 0810 150 150 www.dondusang.net

 Source : Etablissement Français du sang