Le soignant, les proches et le travail du deuil | la maison du cancer

0

Parfois, malheureusement, les médecins et infirmiers de l’hôpital voient leur mission changer : ils étaient là pour soigner, et peu à peu il leur faut accompagner les familles dans le deuil. Comment s’en sortent-ils ? Dans la revue Oncomagazine, Françoise Ellien, psychologue et directrice du SPES, réseau de Soins Palliatifs et de Support en Essonne Sud, s’interroge.

Le travail du deuil est un processus intrapsychique qui s’exprime dans une souffrance« normale » à plusieurs facettes.Le travail du deuil est un passage obligé que l’on doit parcourir dans des situations de perte qu’il s’agisse d’un parent, d’un désir, d’une aptitude, d’un idéal… C’est une réaction à la perte. C’est un état douloureux qui épouse les traits de la dépression avec son cortège de tristesse, de désintérêt pour l’extérieur, d’ambivalence, de troubles de l’appétit, du sommeil, d’asthénie…

Lire la suite ici

Avec notre partenaire : 

logospringer-5951776