Effets secondaires chimio | la maison du cancer

0

Bonjour à toutes et tous !

Après avoir visité -un peu- “La Maison du Cancer”, lu quelques messages, je me suis inscrite sur ce beau site, très bien conçu, qui respire l’humanité, la chaleur, la générosité, et plus encore…

Aujourd’hui, je serai brève :

Opérée d’un cancer colorectal en mars 2009, je suis en chimiothérapie depuis, pour les métastases hépatiques qui se sont “allègrement” développées. Elles ne sont pas opérables car trop grosses. Je suis donc sensée être en chimiothérapie à vie.

Pour moi, chimio a rimé avec grosse fatigue. Le traitement a été allégé depuis quelques mois, je vais mieux. Cependant, je rencontre un nouvel obstacle : il semblerait que je fasse une intolérance au 5FU. Cela se manifeste par un mal de tête violent qui a commencé courant mai 2011, durant 1 à 2 jours au début. A cela s’ajoutent des tensions intestinales intenses. En quelques mois, la durée de la douleur s’est allongée jusqu’à atteindre, il y a 3 semaines, plus de 8 jours. Les anti-douleurs ne fonctionnent pas. Seul le valium m’a aidé à patienter, le temps que cela s’estompe suffisamment.

Je reprenais le traitement lundi. J’expliquais au médecin ce qui m’arrive. Les symptômes que je décrie ne sont pas répertoriés. Il me propose alors de prendre le 5FU sous forme orale, et observer ce qui se passe. Il s’agit d’une dose quotidienne pendant 15 jours. A nouveau le mal de tête est apparu. Du coup, j’ai arrêté la prise du Xeloda, la douleur a pratiquement disparu ; j’ai alors repris une dose de médicament, à nouveau douleur mais supportable parce que je suis restée 48 heures sans rien prendre, et que le dosage est divisé par deux (si je prends la dose thérapeutique, j’ai trop mal).

Le 5FU semble être incontournable en cas de cancer colorectal. Je me pose des questions : que se passe-t-il si je ne tolère plus cette molécule ? Est-ce que je manque de courage ? Quelqu’un a-t-il entendu parler des manifestations que je décrie ? Mes recherches sur le net n’ont pas abouti.

Merci à chacun, chacune de m’avoir lu, et d’une éventuelle réponse.

Laurianne