oncologues | la maison du cancer

0

La salle d’infos : Enquête 230x129xjeunes_medecins_lmc_appel-jpg-pagespeed-ic_-1agc8zwcl3-9727664

Ils ont 40 ans à peine et représentent la nouvelle génération de cancérologues. Plus spécialisés, moins paternalistes, plus transparents et ouverts, quelles sont les envies et les ambitions de ceux qui font la cancérologie de demain ? Trois d’entre eux ont répondu aux questions de La Maison du cancer. 

La Salle de soins : Gestion des émotions

Pour le patient, changer de médecin est un droit. Mais rompre l’alliance thérapeutique engagée sur le long terme avec son oncologue est loin d’être une décision facile à prendre. Dans certaines circonstances, oser cette rupture s’avère toutefois souhaitable. Pour quelles raisons décide t-on de changer de cancérologue? Comment procéder dans cette situation peu banale ? 

La Salle de soins : Gestion des émotions 230x129xguerison_lmc_appel-jpg-pagespeed-ic_-rhsili6nzm-9199165

En matière de cancer, le terme de « guérison », pourtant si attendu, fait peur. Ni les oncologues, ni les soignants, ni les proches n’osent l’employer. La majorité des malades eux-mêmes, même ceux considérés comme rescapés depuis de longues années, se refusent à se dire « guéris ». Comment expliquer une telle réticence ? 

La salle d’infos : A la Une 230x129xmaraninchi1_medium-flv_appel-jpg-pagespeed-ic_-wge3vnv8ek-6810404

L’équipe de LMC a posé à Dominique Maraninchi les questions soulevées par Bernard Giraudeau dans le cadre de la web émission « On ira tous à l’hôpital ». Comment faire face à la pénurie d’oncologues ? Quelles solutions concrètes donner aux malades pour que leur situation s’améliore ? Réponses du président du conseil d’administration de l’INCa.

La salle d’infos : A la Une 230x129xphoto-bg3-1_lmc_appel-jpg-pagespeed-ic_-y-kv8svhsu-1682289

A l’occasion de la semaine nationale de lutte contre le cancer, La Maison du cancer lance l’émission vidéo “On ira tous à l’hôpital” : le comédien et écrivain Bernard Giraudeau en est le “grand témoin”. Porte-voix des malades, il alerte l’opinion publique sur les dysfonctionnements croissants des services en cancérologie. De plus en plus de malades mais de moins en moins de soignants…